ContactFacebookFlickrPlanRss
M L X

Concert de l’ensemble Le Damier

6 rue du Temple
16100 Cognac
Tél : +33(0) 6 81 07 38 92
Site internet

GPS : 45.69388259999999,-0.33069269999998596

Date : Le 03/08/2017

Avec Privilège du Roy, musique française sous Louis XIV

Louis, par la grâce de Dieu, Roy de France & de Navarre : A Nos amés & féaux Conseillers, les Gens tenant nos Cours de Parlement, Maîtres des Requêtes ordinaires de notre Hôtel, Grand-Conseil, Prévôt de Paris, Baillifs et Sénéchaux, leurs Lientenans Civils, & autres nos Justiciers qu’il appartiendra : SALUT.

De la reconnaissance de la propriété individuelle…
Sous l’Ancien régime, l’artiste s’est vu reconnaître par l’État, protecteur des Arts et des Lettres, un droit de propriété intellectuelle sur ses œuvres. Dans tous les domaines, le souverain est ainsi intervenu pour susciter, encourager, récompenser les talents et favoriser leur émulation en consacrant ce droit nouveau. Son titulaire jouit, pour une durée déterminée, de l’exclusivité des produits financiers tirés de la divulgation et de l’exploitation de sa création.
En subordonnant la circulation de biens réputés auparavant sans maître (l’œuvre d’art anonyme ou le savoir technique des médiévaux) à une logique patrimoniale, ce droit de propriété d’un genre nouveau est une des révolutions juridiques qui scellent l’entrée dans la modernité.
…. à la censure
Cependant, aucun ouvrage ne peut être publié sans un « privilège du roi » qui accorde à un imprimeur, et à lui seul, l’autorisation de le reproduire. Un corps de censeurs est créé, qui examine chaque imprimé, le contrôle, et arrête la version dans laquelle il est approuvé.
Le programme se propose de visiter les oeuvres de quelques uns des compositeurs français ayant exercé sous le règne de Louis XIV: musiciens de la Chapelle Royale (Couperin, Montéclair), musiciens ordinaires de La Chambre du Roy (Philidor, Forqueray, De Visée, Hotteterre) ou rattaché à la famille royale (Corrette).
Tous ont obtenu le privilège d’éditer leurs propres œuvres.
L’ ensemble le Damier
Johanne Favre-Engel, traverso
Nicolas Mary, basson
Daniel De Morais, théorbe
Jeu de dames ou jeu d’échecs, jeu d’esprit, jeu de tactique ou symbole d’amour courtois, composé à parts égales de carreaux blancs et de carreaux noirs, le damier symbolise les parts d’ombre et de lumière, de vie et de mort, qui sont dans le monde mais aussi en chacun de nous; l’initiation qui se vit sur ce damier est bien un jeu, celui universel de la vie.
Ensemble à géométrie variable, ayant pris pour emblème la mosaïque noire et blanche, le Damier s’attache à revisiter la musique française du Siècle d’or.
L’ensemble le Damier est composé de musiciens professionnels qui se sont rencontrés à Genève, et qui se sont spécialisés dans le jeu des instruments historiques au département de musique ancienne de la Haute Ecole de Musique de Genève.
Rendez-vous temple protestant à partir de 20h30.
Libre participation